Toltèque Agile

Même sans échelle, SAFe agilise votre Scrum

24 novembre 2017

Ce cadre est le nouveau standard de fait (SAFe) après Scrum : même ruée vers les certifs, demande en croissance exponentielle des Clients...

SAFe fourmille de pratiques très utiles pour transformer votre Scrum en cadre agile.

Cet article fait suite à un billet précédent : Scrum : une permissivité nuisible à l'agile. Je ne prétends pas être exshautif, tant ce cadre basé tout autant, si ce n'est plus, sur Lean que sur l'agile, est riche de pratiques nettement et clairement agiles.


Definition of Done

Scrum se veut indépendant du logiciel. Ce qui fait sa force... Et sa faiblesse quand on fait du soft. La proposition de SAFe est en réalité peu connue, y compris je dois dire des formateurs et praticiens. Le niveau Team est basé sur un "nouveau" cadre qui n'est pas Scrum mais ScrumXP. Si vous connaissez l'histoire de l'agile, vous pouvez remplacer en fait directement par XP (user stories...). Cela permet d'inclure sans ambiguité les pratiques XP qui limitent la dette technique. Voir ScrumXP dans SAFe. De façon plus générale, SAFe étant clairement dédié au développement de solutions basées sur du logiciel, est beaucoup moins permissif que Scrum. Pour en revenir à la DoD, la feuille de rôle du Product Owner rappelle la nécessité de tests de non régression en particulier.

Bien entendu tout cela (comme la suite de ce billet) n'est pas incompatible avec Scrum. Simplement, l'expérience montre sur le terrain que c'est loin d'être le cas.

 

Les livraisons

Le fameux  "produit partiellement potentiellement livrable" aura fait beaucoup de dégâts. Il laisse à croire que le PO ne planifie pas de versions mais se demande à la fin de chaque itération si une livraison est utile ou pas (ce qui n'est pas spécialement aligné avec les premiers principes agiles).

SAFe rappelle qu'un produit s'inscrit dans une chaine de valeur. Et cette chaine suppose des livraisons incrémentales. Il peut être nécessaire de planifier ces livraisons : rendez-vous métier, contraintes de dates, disponibilités de l'infogérance...

Au passage, SAFe rappelle, grâce au Cost of Delay, que la planification est faite pour optimiser la valeur.

 

Du sprint à l'itération

Autre point qui n'est pas un détail : SAFe nomme la boite de temps court terme : itération. Pour en finir avec ce terme anti-agile : sprint.

 

Mindset : une mine de principes et valeurs

Si la question d'un voyage agile est plus celle de la culture que des pratiques, je dois dire que SAFe est très précieux. Je vous invite vraiment à consulter

les quatre valeurs au coeur de SAFe

le mindset lean-agile.

Je fais la supposition que les piliers de Scrum (transparence, inspection, adaptation) ont du sens pour vous.

De ce point de vue, SAFe revient sans concession sur les racines qui ont fait l'agile, le Lean, qui est dans une version aboutie pour une équipe dans l'Extreme Programming. D'ailleurs XP veut dire : très centré sur les activités à valeur ajoutée.

 

En guise de conclusion...

Je crois qu'il faut prendre conscience que l'agile a évolué. Le terrain de jeu n'est plus une équipe de quelques Développeurs mais DSI ou plus généralement des départements de plusieurs centaines de personnes. Qu'on le veuille ou non, ce sont ces Utilisateurs qui, sans être rebutés par des résultats décevants de faux agile via Scrum, sont demandeurs de cadres tels que SAFe.

Enfin, je vous invite à "butiner" sur le site de SAFe, très bien fait. Pour éviter l'effet "usine à gaz" allez directement au niveau qui vous intéresse.

équipe ((ensemble de tribus, aka "train")

program

portfolio.

 

Et picorez... comme cela a toujours été fait (je ne cautionne pas forcément mais... c'est la vie).

SAFe : trois points de vigilance Agile : c'est comme ça ! Point final.