Toltèque Agile

L'agile est-il scalable ?

12 octobre 2018

L'agile est-il scalable ?

L’avènement de SAFe comme nouveau fer de lance de l'agile, après XP et Scrum pose question. La question de la possibilité d'agile - ou pas - à l'échelle est utilisée parfois pour dénigrer le mouvement en marche actuellement.

Mais qu'en est-il ? Les principes agiles sont-ils solubles dans la scalabilité ?

Avant de plonger dans ces douze principes qui définissent ce qu'est l'agile, je voudrais préciser ce qu'est un principe, à mon sens, empreint du canal historique "XP".

 

Kent Beck dans je ne sais plus quel livre dessine un pont qui représente un principe, entre valeur et pratique.

 

Contrairement à une pratique, un principe 'est moins contraint par le contexte. Il est plus "universel".

Le feedback dans XP est érigé en valeur, comme la communication ou la simplicité.

Cela signifie que le feedback est une  croyance suffisamment structurante pour colorer notre perception d'une situation... et notre réponse à cette situation. Dans cet ordre d'idée, le "process" est aussi une valeur pour certains.

"Feedback concret et rapide" est un principe important de l'Extreme Programming.

Il fait le pont entre la valeur et de nombreuses déclinaisons en pratiques.

  • Pair programming : feedback d'un pair sur le développement
  • TDD : feedback de tests pour assurer la correspondance conception/codage
  • test d'acceptaton
  • stand up
  • versions fréquentes
  • ...
Notez d'ailleurs que la plupart des principes agiles sont des généralisations de pratiques XP.
Le principe est important car il explique, justifie, la pratique.
Et il permet d'adapter la pratique lorsque ses "préconditions" ne sont pas remplies.
On voit donc qu'un principe a beaucoup moins de contraintes qu'une pratique.
Les 12 principes agiles seraient-ils à ce point si dépendants du contexte d'une petite équipe ?
Le contexte a naturellement une influence sur la mise en œuvre des principes. Par exemple la conception émergente n'a pas le même sens  suivant la taille de l'appli. Pour autant, rien n'empêche cette conception, dans le cadre d'une architecture intentionnelle de SAFe,
la vraie question est plutôt :
  • l'intérêt d'une conception émergente est-il clair ?
  • Les architectes/développeurs sont-ils à l'aise avec ?
  • L'étage portfolio sponsorise-t-il  ce type d''architecture ?
Ce n'est pas parce que les premiers cadres et méthodes agiles étaient "conçus" pour des petites équipes que les principes agiles sont limités et ne peuvent pas s'adapter à l'échelle.
SAFe : la rétro Question de culture... Ou pas